Archives par mot-clé : poete

Aurélie Genêt au Salon du Livre à Thiaucourt

 

Le dimanche 26 mars 2017 aura lieu le salon littéraire « Des livres aux champs » ! Aurélie Genêt, l’auteure du thriller futuriste Les Modifiés y sera présente.
Au programme :
– Rencontre avec des auteurs de livres fantastiques, de littérature jeunesse, des romanciers et des poètes. Tous viennent de Lorraine ou des régions voisines !
– Des animations autour du Livre : démonstrations d’un relieur, lectures à plusieurs voix…

 

L’affiche :

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

C’est où ?
Collège Ferdinand Buisson, 40 rue du Faubourg Saint-Jean
54470 THIAUCOURT-REGNIÉVILLE

C’est quand ?
Dimanche 26 mars 2017, de 10h à 18h

Contact – Renseignements :
Secrétariat du collège – Tél : 03 83 81 90 61
Mot de Passe à Rappeler : LorraineAUcoeur.com !

Entrée libre !

Infos : http://www.lorraineaucoeur.com/evt-20839/salon-du-livre-a-thiaucourt-livres-aux-champs/meurthe-et-moselle-thiaucourt-regnieville/foire-salon

Share Button

D’Arzon Emmanuelle

Emmanuelle est une créature quantique, ce qui lui permet de multiplier les identités et les activités.

Parfois écrivain, elle s’inspire des écrits d’Isaac Asimov, Mathieu Gaborit ou encore Philip K. Dick pour donner libre court à son imagination et à sa soif de création, et coucher sur le papier ses rêves et ses peurs.

Rôliste passionnée, elle arpente l’Harmonde, combat le déterminisme de Sens Hexalogie ou dirige le monde dans l’ombre avec les Malkaviens. Elle se fait aussi poète, quand elle prend le micro pour déclamer quelques vers dans un coin de bar, pianiste, quand les Arts Magiques lui font de l’œil, randorêveuse sur les côtes de Bretagne ou encore cavalière en cavale sur les volcans endormis.

Toutefois, il lui arrive aussi de faire preuve d’un peu de sérieux car, si elle adore la science fiction, elle aime aussi la science dont elle a fait son métier, et tisse ainsi au quotidien un pont entre imaginaire et réel, entre folie et norme.

 

Publications :

Nouvelles :

  • Le chêne, anthologie Le monde de la nuit, sous la direction de Cyril Carau

 

Share Button

Michaël Moslonka

Michaël Moslonka est originaire d’Auchel et de Marles-les-Mines en France. Il a été le correspondant européen pour la revue québécoise Nocturne, le fanzine culte.

 Il est tour à tour, voire en même temps, éducateur, poète, éditorialiste, nouvelliste, rédacteur d’articles et romancier. Écrivant depuis 2004, ses textes sont publiés dans divers supports littéraires, intimistes ou grands publics, en France et au Québec. Il anime également des ateliers d’écritures en milieu scolaire et milieu spécialisé. Depuis août 2010, il s’occupe du blog Riffle Noir des éditions du Riffle.

 Il est l’auteur de six livres dans des genres différents. Ses récents romans sont deux polars publiés aux éditions du Riffle (coll. Riffle Noir), mais, lors de ses apparitions dans les anthologies Sombres Rets, il revient à ses origines : le fantastique.

 Observateur du monde qui l’entoure, Michaël Moslonka aime y insérer ses nouvelles et ses romans dans des genres variés en n’ayant pour limite que son inspiration, ses préférences et son envie de raconter des histoires.

Son site d’auteur : www.michael-moslonka.com

 

Publications :

Nouvelles :

  • Marlène, anthologie Le monde de la nuit, dirigée par Cyril Carau (à paraître en février 2013).
  • Roman d’amour, anthologie Histoires d’Amour, dirigée par Elie Darco.
  • La mélodie du malheur, anthologie Mystères et Mauvais Genres, dirigée par Elie Darco.


© photo Nikoleï Ken
Share Button

Parution de Poésies de Corée de Kim Won-gil

Chers amateurs de poésie coréenne, ce jour parait officiellement Poésies de Corée un recueil de 54 poèmes de Kim Won-gil, certains spécialement choisis par l’auteur pour toucher le lectorat français.

Ce recueil de 96 pages est à commander au prix de 10 euros dans notre boutique.

Voici la présentation de l’ouvrage, figurant sur le quatrième de couverture :

« … Dans ce froid intense, où les faisans sauvages
Se recroquevillent dans leurs plumes,
Seules les branches de peuplier
Sont fouettées par le vent,
Elle tient un petit paquet dans ses bras et
Un litre de larmes violettes dans ses yeux… »

Les cinquante-quatre poèmes qui composent ce recueil invitent à une réflexion existentielle sous couvert d’ironie, d’humour et d’idées issues du Zen. La poésie de Kim Won-gil fait part des expériences et saveurs d’une vie : l’amour, la solitude, les relations, la religion, la nostalgie, la joie, le bien-être, le temps et les arts.

Des extraits et autres informations sont disponibles sur la fiche du livre.

Share Button

Kim Won-gil

Né près de Jirye non loin de la ville de Andong dans la province du Gyeongsangbukdo, Kim Won-Gil a étudié la littérature anglaise et coréenne à Séoul. Après avoir reçu le prix « New Poet Award », décerné par la revue Monthly Literature, et la parution de sa première collection de poèmes, Gaewan (Éveil), remarquée par le ministère de l’Éducation, il devient professeur de littérature coréenne. Après l’engloutissement de sa ville natale lors de la construction d’un barrage, il quitte l’enseignement et vient habiter l’une des rares maisons qui subsistent sur la montagne toute proche. Il y fonde la communauté de Jirye où il accueille, en résidence, des artistes qu’il aide à promouvoir la culture coréenne traditionnelle. Il obtient le prix culturel de la province du Gyeongsangbukdo en 1984 pour son deuxième livre de poèmes, Je ne suis par encore habitué à la solitude. Il publie, en 1993, Bouquet d’adieu, ainsi qu’une compilation de textes humoristiques, L’humour de Andong, en 2002.

Le site de Jirye Artists’ Colony : http://www.jirye.com/

Publications :

Recueil de poèmes:

 

Share Button