Chaffard-Luçon Pierre

Entre droit, sciences, lettres, sport et musique, Pierre Chaffard-Luçon – ou PCL – se rapproche de l’homme du courant humaniste : celui qui a soif de savoir. Certains disent de manière plus terre à terre « touche à tout »…

Chroniqueur tant en SFF (Science-fiction, Fantasy) que BD depuis 2009 sur lelitteraire.com, grand amateur (et, pour certains, spécialiste) de Tolkien, PCL ne cherche qu’une chose : se faire plaisir en faisant plaisir… Mais il sait aussi être intraitable lorsque le devoir l’exige : fendre et pourfendre les navets littéraires est un devoir, difficile, qu’il accomplit. Il y en a qui osent d’ailleurs affirmer qu’il le fait avec plaisir !

Depuis quelques temps, il a décidé de changer de bord et de tenter d’écrire. C’est maintenant à lui de recevoir les critiques…

 

Publications :

Nouvelles :

  • Seul le temps sait combien l’Amour est important, anthologie Histoires d’Amour, sous la direction de Elie Darco.
Share Button

Interview de Michel Nittis sur Limaginaria

En juin dernier, après sa lecture de Avant que tout ne recommence, Félixita, l’animatrice du site Limaginaria, avait décerné dans sa chronique un « coup de cœur » au roman de science-fiction de Michel Nittis. Il y a quelques jours, elle a mis en ligne une interview de l’auteur dont voici un extrait :

Question 3 : Comment vous est venue l’idée d’ « Avant que tout ne recommence » ? Quelles ont été vos influences pour cet ouvrage résolument SF ?

MN : L’idée est ancienne. Elle avait déjà fait l’objet d’une nouvelle dans mon premier ouvrage, elle-même inspirée d’un vieux scénario de BD demeuré dans un tiroir. Ça a commencé ainsi : une jeune femme moderne vient enquiquiner dans son antre solitaire une sorte d’anarchiste absolu. Pourquoi faire de la SF avec ça ? Parce que la Terre est de plus en plus petite pour les hommes libres. Dans le cosmos infini on peut échapper à tout. Et puis c’est si agréable de changer de décor. J’ai grandi avec les premiers pas de Tintin, puis des Américains sur la Lune…

Je vous invite à lire toute l’interview sur le site Limaginaria.

Share Button

Ko Chang-soo

koKo Chang-soo est cinéaste, poète, photographe et traducteur. Spécialiste de T.S Eliot, critique d’art et de culture au Korea Times, il a longtemps été diplomate aux Etats-Unis et au Pakistan avant de recevoir de nombreux prix pour ses livres, ses traductions de poésie coréenne et de voir ses films expérimentaux et ses documentaires projetés dans de nombreux festival au Japon, en Corée et en France.

Son site : http://blog.daum.net/kochangsoo/

Publications :

Traductions :

Photographie de couverture :

Share Button