Brenne Céline

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Céline Brenne est discrète. Bien qu’active dans le monde de la SFFF depuis une dizaine d’années, ses apparitions restent rares. Son nom réapparait de temps en temps dans l’équipe du fanzine d’horreur Borderline, ou plus récemment dans celle du magazine Black Mamba. Quant à ses écrits, on peut les trouver dans des fanzines comme Géante Rouge, ou Horrifique, mais aussi des anthologies (Firestarter in Les Héritiers d’Homère, ed. Argemmios, Stabat mater in Pouvoirs et Puissances, ed Sombres Rets). Depuis peu, elle s’est aussi lancée dans la traduction pour Black Mamba, ou les éditions Céléphaïs, et dans la poésie pour le Codex Poeticus. Vous l’aurez deviné, Céline aime la diversité, et espère faire partager le plaisir qu’elle a à se faire plaisir encore longtemps.

 

 

Publications :

Nouvelles :

Share Button

Les commentaires sont fermés.