Le salon de l’Imaginaire du Pays d’Aix 2012 en photos

Avec du retard (désolé, les amis) voici donc quelques photos du salon de l’Imaginaire du Pays d’Aix ! Les photos ont été prises le samedi 20 et le dimanche 21 octobre.

Veuillez cliquer sur les photos pour qu’elles s’affichent en plus grand.

Tout d’abord l’affiche signée Gilles Francescano !

 

Sylvie Molinari, Robert Belfiore et Jean-Marc Lainé devant la fresque où l’on peut reconnaître Arthur Rimbaud.

 

Quelques-uns des organisateurs durant le discours d’ouverture… L’excellent Georges Foveau qui a le micro et captive l’auditoire. Derrière lui se trouvent Jocelyne Motta (adjointe au maire de Lambesc) et Caroline Guichard (qui s’occupe de la médiathèque de Lambesc). A gauche, on peut voir le vice-président de la CPA (Communauté du Pays d’Aix) chargé de la culture.







Frédéric Czilinder discutant avec Didier Reboussin (venu nous faire un petit coucou), avec derrière Cécile Duquenne.



Frédéric et Cécile (très souriante)…



Jérôme Vincent… désolé pour la photo un peu floue ! Et au bout de l’allée la librairie de Provence.



Notre chère Carole Lorente, une des adorables organisatrices…



Elie Darco et Louise Roullier. L’une sur le stand de Sombres Rets, l’autre sur celui des Netscripteurs.



Elie et Louise en (excellente) compagnie d’Isabelle Marin, la patronne des Netscripteurs.



Cyril Carau et Louise… A noter qu’ils figurent tous les deux dans l’anthologie En attendant l’apocalypse, co-éditée par les Netscripteurs et les éditions Nostradamus.



Christophe Demartis dit « Inbadreams », lui aussi figure, comme auteur, dans l’anthologie En attendant l’apocalypse. Mais il initiait également les jeunes gens au jeux de rôles. A noter qu’il figurera également dans l’anthologie que Cyril Carau prépare actuellement : le monde de la nuit.



Quelques-uns des auteurs ayant participé à l’atelier d’écriture animé par Stéphane Manfredo (à gauche avec le micro). Pour les initiés, on peut y voir la mystérieuse Emma Fraust.



Les Dragons du Cormyr devant la Mairie de Lambesc…

 
Cette année encore ce fut un merveilleux festival, le rendez-vous incontournable de l’Imaginaire dans le Sud. Le public, venu plutôt nombreux, était très intéressé, on a pu beaucoup discuter littérature de l’Imaginaire et faire de belles rencontres. L’accueil et l’organisation ont été féeriques… et nous remercions chaleureusement Georges, Carole, Caroline, Jocelyne, Sandrine, Odile, Cyril… et tous ceux et celles qui font du salon de Lambesc l’occasion de vivre des moments forts, beaux et conviviaux.

Share Button

Benazech Pierre, Tohril P.R.

Pierre BENAZECH ou P.R. Tohril est un jeune auteur passionné par les littératures de l’imaginaire.
Tout juste sorti du lycée, il auto-publie sous un pseudonyme ses premières histoires et les propose en dépôt aux librairies. Encouragé par les nombreux retours positifs, l’énergumène tape doucement à la porte des éditeurs. Peu à peu, plusieurs nouvelles affiliées SFFF sont publiées dans des anthologies. En 2013, Le Piano Aphone, son premier roman, est édité chez les éditions Lune Écarlate.

Son site : https://www.pierrebenazech.fr/
Publications :

Nouvelles :

Share Button

Parution de l’Anthologie de poésie coréenne

Chers lecteurs, c’est avec joie que nous vous annonçons la sortie officielle de notre première anthologie de poésie, troisième ouvrage de la collection oriflammes.

36 poètes participent à ce bel ouvrage dont voici les caractéristiques :

  • Format : 12,5 x 21 cm
  • 100 pages
  • collection : oriflammes
  • 65 poèmes
  • Quelques encres et 4 reproductions couleur de peintures de Ho Younghwa.
  • le prix : 10 €

Il est à commander dès à présent dans notre boutique

Voici le quatrième de couverture :

Au miroir des mots, la poésie coréenne ne cesse de faire l’éloge de son propre berceau. Pourtant, à la croisée des routes d’Orient et d’Occident, elle demeure une énigme. Comme un juste retour des choses, à travers ce recueil, des poètes naturalistes, mystiques, romantiques, moralistes ou engagés s’adressent aux lecteurs français avec des mots concrets et simples, des images surnaturelles ou symbolistes. Par delà les esthétiques et les idéologies, ces auteurs font rayonner une sensibilité immanente, recouvrant le brouhaha technologique et le mercantilisme de la société mondialisée pour nous ensemencer d’un univers né de tous les horizons à la fois. En un mot : des invites à méditer le passé et l’incandescente beauté des natures, qu’elles soient humaines ou para-humaines.

Soixante-cinq poèmes incantatoires de trente-six auteurs de renom, telle une fenêtre ouverte sur la poésie contemporaine que l’on peut lire en Corée du Sud. Comme un écho aux hallucinations poétiques, des encres et quatre reproductions en couleurs des toiles peintes de Ho Younghwa ornent aussi ce recueil.

Des extraits sont à découvrir dans la fiche catalogue.

Share Button