Archives par mot-clé : poete

Kim Won-gil

Né près de Jirye non loin de la ville de Andong dans la province du Gyeongsangbukdo, Kim Won-Gil a étudié la littérature anglaise et coréenne à Séoul. Après avoir reçu le prix « New Poet Award », décerné par la revue Monthly Literature, et la parution de sa première collection de poèmes, Gaewan (Éveil), remarquée par le ministère de l’Éducation, il devient professeur de littérature coréenne. Après l’engloutissement de sa ville natale lors de la construction d’un barrage, il quitte l’enseignement et vient habiter l’une des rares maisons qui subsistent sur la montagne toute proche. Il y fonde la communauté de Jirye où il accueille, en résidence, des artistes qu’il aide à promouvoir la culture coréenne traditionnelle. Il obtient le prix culturel de la province du Gyeongsangbukdo en 1984 pour son deuxième livre de poèmes, Je ne suis par encore habitué à la solitude. Il publie, en 1993, Bouquet d’adieu, ainsi qu’une compilation de textes humoristiques, L’humour de Andong, en 2002.

Le site de Jirye Artists’ Colony : http://www.jirye.com/

Publications :

Recueil de poèmes:

 

Share Button

El-Shikh Inès

Inès El-Shikh est née en Suisse en 1981 d’une mère tunisienne et d’un père égyptien. Côté pile, il y a la scientifique, puisque après une formation d’astrophysicienne elle dirige aujourd’hui une organisation non-gouvernementale œuvrant pour le rapprochement des chercheurs du monde entier sur des projets scientifiques et technologiques communs. Côté face, il y a l’artiste qui s’exprime surtout par l’écriture et la photographie. Elle a notamment co-fondé un collectif de poètes et slammeurs qui se produisent sur scène, les Spoken Poets of Geneva.

Bien qu’elle ait toujours écrit, elle ne s’est sentie que récemment prête à franchir le pas de la publication. Anémésis est la première nouvelle qu’elle publie ; elle espère que ce ne sera pas la dernière.

 

Son blog: http://shines-shadows.blogspot.com/

 

 

Publications :

Nouvelles :

Share Button

Parution d’Imago les Gentlemen de l’étrange tome 2

Chers lecteurs, nous annonçons avec plaisir la parution officielle de notre dixième ouvrage :

Imago, les Gentlemen de l’Étrange tome 2, un roman fantastique de Estelle Valls de Gomis.

  • Format A 5 : 15 x 21 cm
  • 132 pages
  • collection : Quêtes et Présages
  • 6 illustrations dont 3 en couleur.
  • le prix : 13 €

Il est à commander dès à présent dans notre boutique

Toutes les pré-commandes seront expédiées aujourd’hui même avec le marque-page.

Voici le quatrième de couverture :

Wolfgang Bloodpint et Manfred Gladstone sont les Gentlemen de l’Etrange. Respectivement érudit aux pouvoirs mystérieux et docteur en psychiatrie, ils entraînent leurs comparses, la jeune gouvernante Mademoiselle Wilhelmine, Gustock Mespin de Scotland Yard, Ernest le souriceau parlant et la chienne labrador Dita, dans une aventure mouvementée en Roumanie – terre de légendes fantastiques s’il en fut – chez le vampire Arpad Nocturnaeru.
Wolfgang entreprend aussi un voyage introspectif durant lequel il va tenter de découvrir ce qu’il est vraiment. Il semble, en effet, qu’en cette fin d’époque victorienne, Londres soit devenu trop étroit pour Manfred, Wolfgang et Mademoiselle Wilhelmine.

Second tome des aventures des Gentlemen de l’Etrange, Imago relate une facette inconnue de la vie de ces surprenants, et non moins attachants, personnages.

Ce roman peut être lu indépendamment du premier tome grâce à un résumé en début d’ouvrage.

Illustration de couverture et illustrations intérieures : Estelle Valls de Gomis

Des extraits sont à découvrir dans un livre animé en ligne.

Share Button

Choi Keum-nyu

keum-nyu_choi_srNée en Corée en 1951, Choi Keum-nyu a d’abord publié un roman aux éditions Free Literature. Attirée toute sa vie durant par la création artistique, elle a fait ses débuts avec le « Literature and Arts Movements » en Corée. Elle s’est fait connaître avec plusieurs anthologies de poèmes dont La Fleur sauvage s’épanouit seule et Mon cœur enterré sur cette île qui a été publié en plusieurs langues, dont l’anglais et le japonais. Plusieurs fois remarquée par les critiques, elle a reçu de nombreux prix littéraires, dont le « Choong-Cheung Literary Prize ».
Abandonnant la tendance lyrique de ses débuts Choi Keum-nyu, à travers ses poèmes, recherche l’évidence, le surgissement furtif de la vraie vie. Comme elle le dit elle-même, ses poèmes se veulent « la réverbération d’espaces intérieurs », espaces qui se font de plus en plus rares de nos jours.

Publications :

Recueil de poèmes :

Share Button

Ko Chang-soo

koKo Chang-soo est cinéaste, poète, photographe et traducteur. Spécialiste de T.S Eliot, critique d’art et de culture au Korea Times, il a longtemps été diplomate aux Etats-Unis et au Pakistan avant de recevoir de nombreux prix pour ses livres, ses traductions de poésie coréenne et de voir ses films expérimentaux et ses documentaires projetés dans de nombreux festival au Japon, en Corée et en France.

Son site : http://blog.daum.net/kochangsoo/

Publications :

Traductions :

Photographie de couverture :

Share Button