Voeux et perspectives pour 2012

Chers lecteurs, chers partenaires et chers auteurs, toute l’équipe des éditions Sombres Rets vous souhaite, en ce mois de janvier, une excellente nouvelle année !

Bon vent 2011, sa crise, ses augmentations des frais postaux, de la TVA sur le prix du livre… et sans regrets ! Nous nous tournons vers 2012 avec espoir et plein de beaux projets à réaliser :

La parution attendue du roman inédit, Hécate, de Nathalie Henneberg (achevé par Didier Reboussin et Cyril Carau), celle de Histoires d’amour, une anthologie de nouvelles, d’un prochain recueil de poésie coréenne et sans doute de un ou deux autres romans à découvrir…

2012 verra aussi l’arrivée des ouvrages numériques, ebook, chez Sombres Rets, dans des conditions qu’il nous reste à préciser, et sans doute, une refonte partielle de la boutique du site dans l’optique de toujours mieux vous servir.

Cette petite liste n’a l’air de rien, mais perdurer est déjà, pour nous, une réussite !

Bien sûr, nous comptons aussi sur de belles lectures, des découvertes, des rencontres… Alors, à très bientôt, et encore tous nos voeux pour 2012 !

 

Share Button

Auteurs des nouvelles de l’anthologie Histoires d’Amour

Le moment de vous dévoiler les noms des auteurs de notre future anthologie, Histoires d’Amour, est arrivé. Dans les semaines qui viennent, nous aurons aussi le plaisir de créer pour chacun d’entre une fiche de présentation dans la section Auteurs du site.

En attendant le sommaire définitif et ordonné, voici les noms de ces nouvellistes :
Yvette Auméran, Esmeralda Bianca, Sylvain Boïdo, Emmanuelle Boreau, Céline Brenne, Cyril Carau, Emmanuelle Cart-Tanneur, Pierre Chaffard-Luçon, Jérémie Ciholyas, Yves-Daniel Crouzet, Frédéric Czilinder, Ombeline Duprat, Inès El-Shikh, Jennifer Flajolet-Toubas, Marie Jaouen, Sybille Marchetto, Michaël Moslonka, Pascaline Nolot, Marc Oreggia, Didier Reboussin, Teo Silis, Thomas Spok et Pierre Benzech (Tohril).

Vous remarquerez que, pour une fois, la parité est presque respectée… mais avec 23 nouvelles, c’était difficile d’atteindre la perfection !

Share Button