Modification du fonctionnement des soumissions

Depuis le début de l’aventure Sombres Rets, nous avons à cœur d’entretenir de bonnes relations avec les auteurs candidats à l’édition, en leur fournissant notamment une réponse de délibération argumentée. Je rappelle que nous sommes bénévoles, auteurs nous-mêmes, et donc bien placés pour juger des difficultés qu’il y a à se faire éditer.
Après de nombreux ajustements de notre mode de fonctionnement, nous faisons le constat amer que si le nombre de soumissions ne fait que croître, il en est de même pour les manuscrits ne respectant pas nos modalités et consignes de soumission. Nous ne comptons plus le nombre de mails envoyés pour enjoindre les auteurs à lire et respecter notre guide avant un nouvel envoi.
Près de 50% des manuscrits qui nous sont adressés ne respectent pas notre règlement ou notre ligne éditoriale. 80% des manuscrits étudiés, le sont, malgré le non-respect des consignes de présentation, forçant les membres du comité à refaire la mise à page pour améliorer le confort de lecture.
Ces règles de soumission n’ont pas été mises en place pour freiner l’imaginaire des auteurs, mais bien pour faire gagner du temps à notre équipe, et donc pour apporter une réponse rapide aux auteurs.
Faute de temps supplémentaire et d’envie, notre pratique se radicalise et nous copierons à présent les procédures de certaines grandes maisons d’édition.

  • Notre règlement reste inchangé. Il est impératif de le lire et de le respecter.
  • À la réception d’un manuscrit, nous en accusons réception.
  • À partir de cette date, nous nous donnons trois mois pour contacter l’auteur d’un manuscrit retenu pour édition.
  • Si aucune réponse ne vous parvient, c’est que votre manuscrit n’a, de fait, pas été retenu.

Cette modification n’est pas rétroactive.

Share Button

Silis Teo

À la fois grenouille passionnée, chauve-souris paranoïaque et paresseux procrastinateur, Teo Silis ne sait plus ou donner de la tête lorsqu’elle se retrouve face la ménagerie qui peuple son esprit. Heureusement, à force de côtoyer des dragons, des nains, des murènes fanatiques et autres reflets démoniaques, elle s’est habituée à l’anormalité du monde et le vit très bien, merci pour elle.
Au quotidien, elle tente de suivre des études de lettres, se passionne pour l’œuvre de Lautréamont et Aloysius Bertrand, voudrait écrire comme Poppy Z. Brite et voue un culte (encore secret mais qui prend de plus en plus d’ampleur) à Francis Berthelot.
Amatrice de poésie, d’imaginaire et de chapeaux (si, si c’est utile à savoir), elle aime les textes désespérés et les personnages au destin tragique. Dans ses propres écrits, elle jongle entre fatalité et déterminisme et se plaît à dévoiler les beautés invisibles aux hommes.

Publications :

Nouvelles :

Share Button