Archives par mot-clé : Croix

Henneberg Nathalie

Nathalie Novokovski a vu le jour à Batoum, en Géorgie, dans la région du Caucase, officiellement le 23 octobre 1917, mais en réalité en 1910. Avec sa famille, elle fuit en Turquie en novembre 1920, avec une partie des troupes du général Wrangel qui viennent d’être vaincues à Sébastopol par l’armée rouge. La famille reste à Constantinople, puis émigre en 1922 au Liban.

Nathalie, en 1932, rédige une immense fresque à travers les âges qui relate ses neuf vies antérieures. Deux ans plus tard, elle se retrouve à Belgrade, en Yougoslavie, où elle donne des cours particuliers de langues. Elle fréquente les milieux russes et continue d’écrire des romans en russe : Après la Croix, les Commandants Rouges, le Prince.

En juin 1936, alors qu’elle séjourne à Horms, en Syrie, elle fait la connaissance de Charles Henneberg, de onze années son aîné. Ce sergent-major dans la Légion Étrangère Française (il est d’origine allemande) saura séduire cette ravissante jeune femme, très indépendante. Ils se marient le 23 avril 1937, à Damas.

Les époux Henneberg se trouveront au cœur de la tourmente de la Seconde Guerre Mondiale, notamment durant le siège de Palmyre. Ces épisodes seront contés dans ses premiers romans écrits en langue française et signés Dominique Hennemont : Trois Légionnaires et Le Sabre de l’Islam (publiés en 1952 chez André Martel Éditeur), mais aussi des années plus tard (en 1962) dans le roman de Science-Fiction la Forteresse Perdue. Et surtout dans Hécate vers 1970.

Après la guerre et un court séjour à Marseille en 1946, les époux Henneberg s’installent à Paris. Cécile des Anges, sa première nouvelle écrite en français, un texte largement autobiographique, est signée Nathalie Hennemont.

Il est bon de rappeler que c’est Nathalie seule qui a écrit l’ensemble de l’œuvre. Même Trois légionnaires et le sabre de l’Islam, co-écrits officiellement avec son époux. Même La Naissance des Dieux, (roman qui obtient le grand prix du roman d’anticipation scientifique – prix Rosny aîné – le 14 octobre 1954, et dont Charles endosse seul la paternité) et les textes suivants, nouvelles ou romans.

Son époux décède en 1959, mais Nathalie continue de publier. Suivent nombre de romans et nouvelles SF, fantastiques, policières… jusqu’à l’écriture de son chef-d’œuvre, La Plaie, publié en 1964 chez Hachette dans la prestigieuse collection « le Rayon fantastique ». La suite, Le Dieu Foudroyé, sera écrite douze ans plus tard. Entre ces deux romans, il y aura quantité de nouvelles de SF, fantastiques et policières, mais aussi d’autres romans, laissés inachevés (ou non publiés ou perdus) comme Hécate et Demain le Ciel que nos éditions ont eu le plaisir et l’honneur d’enfin publier.

Nathalie Henneberg décède le 24 juin 1977 à Paris.

 

Publications :

Roman :

Share Button