Elfenn H. M.

Depuis son enfance Elfenn trace des histoires, aussi bien au crayon qu’à la plume. Elle écrit comme elle dessine, avec de nombreux détails afin de décrire au mieux les univers qu’elle visite, peuplés d’êtres fantastiques et toujours connectés à notre monde. Les cinq années qu’elle a passées en Bretagne lui ont insufflé une profonde inspiration et une attirance magnétique pour le monde celte et ses légendes. Sa formation littéraire lui a permis d’ajouter une certaine profondeur à ses textes, et ses aptitudes pour le dessin et la peinture l’aident à explorer toujours plus son imagination tout en la rendant plus précise, plus visuelle.
Touche-à-tout et en perpétuel apprentissage, elle ajoute régulièrement de nouvelles cordes à son arc : illustratrice, auteure, journaliste, sculptrice, l’envie de créer lui fait découvrir de nouvelles techniques et de nouveaux moyens d’expression.
Elle habite aujourd’hui dans un petit village cantalien, et a vu récemment sa première nouvelle fantastique, intitulée Uffin, être publiée aux éditions Sortilèges au sein du recueil Magie Celtique. La parution de sa nouvelle Au Fond chez Sombres Rets constitue sa seconde publication.

 

Publications :

Nouvelles :

  • Au fond, anthologie Le monde de la nuit, sous la direction de Cyril Carau (parution prévue pour février 2013).
Share Button

Auméran Yvette

D’origine pied-noir et provençale, Yvette Auméran vit dans la patrie de Daudet, Mistral, Pagnol et Giono (et vous voudriez qu’elle ne parle pas avec les mains ?).
Lectrice boulimique, elle a été assez astucieuse pour faire financer son vice par l’État français en passant le concours de conservateur de bibliothèque. Elle sévit actuellement à la BU d’Avignon, où elle s’efforce d’inculquer un peu de savoir aux chères têtes blondes (et brunes). Le coq au Riesling et la quenelle de brochet sauce Nantua figurent avec la gardiane de taureau parmi ses plats préférés, preuve que le hasard des mutations l’a amenée en Alsace puis à Lyon.
Ses centres d’intérêt (éparpillés par petits bouts, façon puzzle) sont : le loup et sa mythologie ; la civilisation celtique et gallo-romaine ; la littérature médiévale, surtout la matière de Bretagne ; l’histoire du Premier Empire (Vive l’Empereur !) ; la littérature fantastique française du 19e siècle.

Son premier roman fantastique, Le Chant du Strigoï, parait aux Editions Lacour en 2013.

 

Publications :

Nouvelles :

Share Button

Sanchez Nadia

Nadia Sanchez est née la nuit de Noël 1975 à Chartres, le pays des Carnutes, peuple gaulois dont la forêt etait investie par la grande assemblée annuelle des Druides. Cette ville et sa fameuse cathédrale l’ont poussée sans aucun doute à s’intéresser à l’histoire antique, médiévale et celte, ses illustrations sont d’ailleurs très inspirées par ces mondes, en plus de celui de la Fantasy. Jeune adolescente, elle a été initiée à Tolkien par ses parents, ce qui la marquera profondément et l’inspirera souvent, ainsi qu’à Frazetta et le monde de Conan le barbare. Encouragée par ses proches, elle a pu diffuser quelques-unes de ses illustrations sur le net. C’est là que Geoff Evrard, auteur du jeu de rôle Némédia, l’a découverte. Lors des “Ballades Oniriques”, exposition organisée par Geoff sur les mondes imaginaires, elle a noué quelques contacts avec d’autres artistes. De fil en aiguille, de forums en forums, elle fait la connaissance de Cyril Carau et Elie Darco et commence à pointer le bout de son nez dans le monde de l’illustration en participant d’abord à l’aventure du Webzine Univers d’OutreMonde puis en collaborant avec d’autres illustrateurs tels que Erwan Seure Le Bihan, Yannick Germain, Gildas alias Java, Didier Normand & co. sur le recueil Lancelot, recueil de poèmes de Geoff Evrard, en duo avec l’auteur américain Alex Ness, via Diminuendo Publishing, USA. En plus de l’illustration, elle s’essaie à l’écriture, toujours dans l’esprit celtique et fantasy.

Publications :

Illustrations :

Share Button