Valls de Gomis Estelle

Auteur du Cabaret Vert, de Des Roses et des Monstres (eds. Nuit d’Avril), d’Horizon Motel et des Gentlemen de l’Etrange (eds. Le Calepin Jaune) entre autres, Estelle Valls de Gomis écrit de la fiction fantastique et fait des illustrations vampiriques, entre autres activités. Comme elle est à la fois un écrivain du 19ème siècle et un poète américain, elle explore, grâce à Sombres Rets, l’autre continent de sa créativité en se remémorant sa passion de jeunesse pour les super-héros.
On peut voir ses différentes mues créatrices de serpent se dérouler sur son site.

Son site : http://www.kingdomsofestel.com

Publications :

Roman :

Nouvelles :

Illustrations :

Share Button

Choi Ji-ii

Choi Ji-ii a grandi dans les faubourgs d’une petite ville de Corée du Sud avant de s’installer, comme beaucoup d’artistes, à Séoul, dans le quartier étudiant et artistique de Hongdae, dans le Nord-Ouest de la capitale coréenne. Là, elle devient assistante d’un peintre local célèbre qui lui octroie l’usage de son immense atelier. Choi Ji-ii commence alors une œuvre surdimensionnée avec des tableaux géants. Ses grandes toiles sont des bijoux de vues ultra-réalistes de lieux souvent urbains : croisements routiers, cuisines aménagées, etc. le tout composé d’une foule de couleurs intenses, apposées dans le style pointilliste. Pour ses dessins souvent monochromes ou bicolores, Choi Ji-ii retrouve son bestiaire fantastique, des formes fragmentaires, comme des souvenirs incomplets.

On peut parfois retrouver des photos de ses œuvres sur : http://blog.naver.com/orangehone.do

Publications :

Illustrations intérieures :

Share Button

Oh Youngwha

Oh Youngwha est une peintre et calligraphe coréenne.

Elle a longtemps vécu en Italie, à Rome, où elle a étudié les arts classiques et modernes. Inspirée par l’art occidental, elle n’en reste pas moins attachée aux traditions artistiques asiatiques et coréennes. De retour en Corée, elle n’a de cesse  d’exposer ses œuvres. Elle y est parvenue avec succès récemment lors d’une exposition dans le célèbre quartier des arts traditionnels coréens de Insadong à Séoul.

Elle est aussi écrivain, auteure de contes oniriques liés, comme sa peinture, à des souvenirs d’un futur qui la hantent sans cesse.

Publications :

Illustrations de couvertures et intérieures :

Share Button

Park Jino

Park Jino est un artiste coréen : Peintre, infographiste, vidéaste, créateur de performances.

Jino est le peintre de ses cauchemars éveillés. Il dit commencer par écrire et finir par la création d’une image. Son travail est un voyage dans le monde onirique grâce notamment à la performance vidéo.

En cela son attention artistique porte sur la révélation de l’invisibilité. Dans ses oeuvres audiovisuelles, il interprète lui-même plusieurs personnages de ses rêves à l’aide des techniques du mime ; la prestation filmée fait ensuite l’objet d’un montage vidéo. C’est une autobiographie de sa vie onirique, une recherche sur le processus du souvenir.

Il a reçu plusieurs prix pour ses expositions dont ceux du Art Space de Séoul et de la Korea International Arts Fair (KIAF) de Séoul pour son portfolio en 2008. Après avoir suivi des études d’arts à Séoul, il a été diplômé de l’ENSAD, Ecole nationale supérieure des arts déco. de Paris en 2003. Il enseigne à la Seoul Women’s university.

Cette année il a exposé à la galerie Munhwailbo à Séoul et en décembre à la galerie Pig, notamment les oeuvres graphiques que l’on peut retrouver dans Dharma Poèmes.

 

Publications :

Illustrations

Share Button

Sanchez Nadia

Nadia Sanchez est née la nuit de Noël 1975 à Chartres, le pays des Carnutes, peuple gaulois dont la forêt etait investie par la grande assemblée annuelle des Druides. Cette ville et sa fameuse cathédrale l’ont poussée sans aucun doute à s’intéresser à l’histoire antique, médiévale et celte, ses illustrations sont d’ailleurs très inspirées par ces mondes, en plus de celui de la Fantasy. Jeune adolescente, elle a été initiée à Tolkien par ses parents, ce qui la marquera profondément et l’inspirera souvent, ainsi qu’à Frazetta et le monde de Conan le barbare. Encouragée par ses proches, elle a pu diffuser quelques-unes de ses illustrations sur le net. C’est là que Geoff Evrard, auteur du jeu de rôle Némédia, l’a découverte. Lors des “Ballades Oniriques”, exposition organisée par Geoff sur les mondes imaginaires, elle a noué quelques contacts avec d’autres artistes. De fil en aiguille, de forums en forums, elle fait la connaissance de Cyril Carau et Elie Darco et commence à pointer le bout de son nez dans le monde de l’illustration en participant d’abord à l’aventure du Webzine Univers d’OutreMonde puis en collaborant avec d’autres illustrateurs tels que Erwan Seure Le Bihan, Yannick Germain, Gildas alias Java, Didier Normand & co. sur le recueil Lancelot, recueil de poèmes de Geoff Evrard, en duo avec l’auteur américain Alex Ness, via Diminuendo Publishing, USA. En plus de l’illustration, elle s’essaie à l’écriture, toujours dans l’esprit celtique et fantasy.

Publications :

Illustrations :

Share Button