La Tour, avis

Extrait de la critique de Audry Esprint sur son blog littéraire Le carnet enchanté.

« … C’est un roman jeunesse qui a été construit avec intelligence et qui ne prend pas son jeune lecteur pour un décérébré incapable de faire face à la complexité inhérente à toute forme d’existence. Le style est simple, composé de phrases courtes et efficaces afin qu’un enfant puisse lire sans avoir de grosses difficultés avec le vocabulaire. C’est, selon moi, un roman jeunesse dans la forme, mais le fond propose une histoire à même de captiver tous les lecteurs… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de Ange sur son blog littéraire Black Angel.

« … Que l’on soit un jeune enfant, un ado, voire même un adulte, le ravissement sera au rendez-vous si peu que l’on n’ait pas fermé la porte des rêves et que notre esprit fourmille d’imagination. La Tour nourrira de fort belle manière notre âme d’enfant alors perpétuez-là, ne perdez pas ce qui rend le monde magique, qui chasse ce qu’il y a de triste et sombre pour l’envelopper de cette insouciance, de l’innocence de nos jeunes années… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de Plume d’Elle sur le forum littéraire des Jeunes Écrivains.

« … Dès le début, on entre facilement dans la peau des personnages et dans cette univers imaginaire. J’ai adoré les pouvoirs de variliance des jeunes héros, idée simple et originale en même temps, intéressante et source d’action. Le personnage principal est fort sympathique, pas le grand héros mais plutôt quelqu’un en qui ont peu s’identifier… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de 100% Lecture sur son blog littéraire 100% Lecture.

« … Ce livre m’a agréablement surprise dans l’ensemble, l’histoire, la narration et les personnages étant donné que je m’attendais à quelque chose de plus enfantin et avec une écriture moins aboutie mais finalement je me suis beaucoup attachée aux personnages et j’ai passé un bon moment en leur compagnie… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de Laura (Nesaraul) sur Les dessous de la Plume.

« …   Venons-en au point fort de ce roman, son intrigue. Bien amenée, celle-ci est construite et sait surprendre le lecteur tout en s’éloignant des carcans habituels du genre. L’importance de la nature apporte de la couleur à l’histoire et lui donne une dimension nouvelle. La question du rapport entre un peuple et son écosystème notamment est à mon sens très bien exploitée… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de Cygfa sur le forum littéraire des Jeunes Écrivains.

« … Un bon roman jeunesse, qui nous confronte à un univers mystérieux et trépidant ! On se retrouve à suivre les aventures d’Orkann à travers le monde de Gaalil. Anti-héros sur les bords (il est loin d’être le premier de la classe mais compense ses faiblesses par d’autres qualités), Orkann peut compter sur deux compagnons fort attachants, Swalee et Ool. Il y a même un peu de romance… Suspense et mystère sont justement dosés, l’écriture est fluide et l’intrigue, efficace, ne traîne pas en longueur… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de Alice Adenot-Meyer sur son blog littéraire.

« …  L’auteur a construit une intrigue dense, cohérente et efficace dans un monde imaginaire extrêmement coloré, truffé de créatures dangereuses et agressives qui font plus d’une fois frémir d‘inquiétude. Les nombreux rebondissements, les descriptions courtes mais suffisamment développées pour qu’on visualise le décor et les personnages, les scènes d’action très bien écrites, tous ces ingrédients sont dosés avec justesse… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique sur Limaginaria.

« …  La Tour vous emmène au cœur d’un monde merveilleux peuplé de créatures de toutes sortes. Nous faisons la connaissance d’un peuple de petits êtres vivants sous une plante et qui tentent de survivre dans une nature parfois hostile.
La lecture est rapide, mais le moment agréable. Emmanuel Ardichvili réussit à poser rapidement son univers pour nous donner l’impression de sentir l’humus de la terre et la moiteur des gouttes d’eau après l’orage… »

¤ ¤ ¤

Extrait de la critique de Walkyrie sur son blog littéraire Songes d’une Walkyrie.

« … Ce roman conte une jolie histoire de science-fiction où la notion d’écologie prédomine, pour les plus jeunes, la sensibilité des valeurs multiples véhiculées dans cette histoire sont importantes ; l’entraide, la réflexion et un peu d’amour innocent aussi mais pas seulement. Les mutations des ennemis du peuple, les drôles de monuments des géants blancs, approfondissent notre réflexion sur les conséquences d’envahir un univers et d’y apporter sa technologie ou encore les capacités d’êtres vivants à s’adapter à un environnement menaçant… »

¤ ¤ ¤


Retour à la boutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *