Archives mensuelles : décembre 2011

Ciholyas Jérémie

Né dans le Nord-Pas-de-Calais, région dévastée par le chômage et le Front National, il s’exile très vite en Belgique où après des études artistiques ne menant à rien il exerce successivement les fonctions de réceptionniste, de plongeur en vaisselle, de Caméraman-Monteur et finalement de bibliothécaire. Il vit toujours en dessous du fameux seuil de pauvreté.
Depuis son adolescence, dévoreur de livres en tout genre, il écrit autant qu’il dessine. Fasciné par le fantastique et l’horreur gore, il essaie de retranscrire dans ces histoires différents univers décadents en proie à la frénésie du capitalisme triomphant.
Insatiable, il nourrit ses idées d’influences éclectiques allant de la littérature classique aux romans de gare en passant par le manga, le fumetti, les comics, la BD franco-belge et le cinéma. Mais il ne supporte pas la très grande majorité des productions Bit-lit et les blogs girlys.

© Didizuka

Son style s’en ressent par le choix bien sur des thèmes, mais aussi l’emploi du vocabulaire avec lequel il joue, des techniques créatives qu’il utilise dans ces travaux graphiques. Dans les deux cas, on y reconnait une verve acérée qui tranche dans le vif du sujet faisant gicler les messages et les idées qu’il souhaite transmettre à ces lecteurs. Il aime pointer du doigt les vices de nos sociétés, de nos mentalités.

Site Web : http://imaginatechdaily.blogspot.com/

 

 

Publications :

Nouvelles :

Share Button

Chaffard-Luçon Pierre

Entre droit, sciences, lettres, sport et musique, Pierre Chaffard-Luçon – ou PCL – se rapproche de l’homme du courant humaniste : celui qui a soif de savoir. Certains disent de manière plus terre à terre « touche à tout »…

Chroniqueur tant en SFF (Science-fiction, Fantasy) que BD depuis 2009 sur lelitteraire.com, grand amateur (et, pour certains, spécialiste) de Tolkien, PCL ne cherche qu’une chose : se faire plaisir en faisant plaisir… Mais il sait aussi être intraitable lorsque le devoir l’exige : fendre et pourfendre les navets littéraires est un devoir, difficile, qu’il accomplit. Il y en a qui osent d’ailleurs affirmer qu’il le fait avec plaisir !

Depuis quelques temps, il a décidé de changer de bord et de tenter d’écrire. C’est maintenant à lui de recevoir les critiques…

 

Publications :

Nouvelles :

  • Seul le temps sait combien l’Amour est important, anthologie Histoires d’Amour, sous la direction de Elie Darco.
Share Button

Boreau Emmanuelle

Née en 1979 dans la banlieue parisienne, Emmanuelle Boreau travaille comme assistante commerciale. Elle a récemment ouvert un blog, http://lapauselecture.canalblog.com/ , dans lequel elle parle de ses coups de cœurs et de ses coups de gueules, littéraires ou pas. Mais après la critique, elle choisit de prendre à son tour la plume en écrivant sa première vraie nouvelle, La Jeune Fille, Les Morts et Bobby Joe.
Ses frères l’ont terrorisée petite fille en lui faisant regarder La Maison du Diable. Peut-être est-ce à cause de cela qu’elle a développé un goût bizarre pour le morbide, mais loin d’en rire, elle retrouve son âme d’enfant en hurlant toujours autant devant les films d’horreur.
Elle se passionne particulièrement pour la fin du monde, surtout quand ses créatures préférées, les zombies, entrent en jeu. Dans l’adversité, l’humain est capable du pire comme du meilleur, ce qui donne, selon elle, des récits intenses.

Ses auteurs fétiches : Stephen King, Maxime Chattam, Nick Hornby, Bret Easton Ellis et Chuck Palahniuk.
Son style de musique : le bon vieux hard rock (Metallica, AC-DC, Deep Purple..), du rock (Guns n’ Roses, System of Down, Red Hot Chili Peppers,…) et les BO de films (en ce moment, c’est Game of Thrones et Drive).
Ses autres occupations : la cuisine, le tricot, la lecture bien sûre, les puzzles, et la sculpture sur glace.

 

Publications :

Nouvelles :

  • Randonnée pour une chouquette, anthologie Étranges Voyages, sous la direction de Cyril Carau, à paraître
  • La Jeune Fille, Les Morts et Bobby Joe, anthologie Histoires d’Amour, sous la direction de Elie Darco.
Share Button

Oreggia Marc

Marc Oreggia nait en 1970 de parents pianistes virtuoses. Il ne développe aucun don musical, contrairement à sa jeune sœur et à son frère aîné, dont il est un clone raté. Ne sachant pas chanter, il décide donc d’écrire. Il grandit à Toulon, une ville rendue célèbre par ses consternantes dystopies. La nouvelle de la mort du président Pompidou en 1974 traumatise à vie cet enfant fragile et téléphage. Il rate par un désastreux concours de circonstances son baccalauréat en 1987, et est enlevé par un vaisseau Sh’kar à la sortie de l’oral de rattrapage. Il parvient à s’évader de la planète Sharkass quatre ans plus tard et reprend ses études, mais avec beaucoup de méfiance. En 1999, il prête serment d’avocat et se consacre depuis lors à la défense des sans papiers car, tout en écrivant, il faut bien vivre. Il travaille actuellement sur un projet de space opera définitif. Marc vit une relation osmotique avec Isabelle, une humanoïde aux yeux verts. Il a appelé son fils Hugo (car Nébula est un prénom de fille).

 

Publications :

Nouvelles :

Share Button

Ralentissement hivernal 2011

Chers clients, chers libraires, durant les vacances des fêtes de fin d’année (du 15 décembre au 3 janvier), notre équipe sera absente et notre activité ralentie.

Il sera toujours possible de communiquer avec nous par mail. Les commandes passées par mail ou via notre boutique en ligne, seront traitées et acheminées dans les délais habituels, cependant nous serons dans l’incapacité de réceptionner vos courriers postaux ou vos appels téléphoniques.

Merci d’avance de votre compréhension.

A tous nos visiteurs, nous souhaitons d’avance de bien profiter des réjouissances et de nous retrouver en 2012 avec l’envie de lire et de découvrir de nouveaux horizons !

Share Button